7 avr. 2016

Dernière mission Zombies, run! Bilan d'une saison

Bonjour!
Comme je vous l'annonçais hier, voici le résumé de la dernière mission, et le bilan de cette saison, qui m'a gardée motivée plus que jamais pendant tout un mois, et qui m'a permis de progresser bien plus que je ne l'imaginais.

Tout d'abord le résumé de la mission Aftermath (conséquences en français) signe la fin d'un chapitre. Je suis encore avec Runner #8, qui croit s'être fait mordre et donc s'enfuit pour m'épargner d'avoir à la tuer et/ou de me faire mordre à mon tour. J'ai toujours le casque de Lem, et Nadia envoie du monde pour soit aider Lem s'il est vivant, soit tuer la chose qui porte son casque, sans prendre le temps d'aller secourir Abel Township. Je suis... "invitée" à rejoindre New Canton, ce que j'avais l'intention de faire de toute façon, quand j'entends un faible signal du système d'urgence d'Abel Township...
Difficile de vous faire un résumé sans vous dévoiler l'intrigue u_u


5'48" de moyenne, c'est plutôt bien, sachant que je m'attendais à de multiples groupes de zombies me courant après, une épreuve finale pour clore ce chapitre en sueur beauté, alors je gardais des forces pour pouvoir accélérer au cas où, à n'importe quel moment, y compris dans les côtes. Résultat ça n'est pas très rapide, parce que pas le moindre zombie n'a daigné me prêter attention! Je suis un poil frustrée, mais finalement, c'est bien aussi de courir à un rythme dans lequel on est à l'aise et on se sait capable d'aller bien au-delà.

La Power Song pour cette mission 23 Aftermath Starset - Point of No Return Je vous mets les paroles en entier, j'aime trop cette chanson
There's a memory of how we used to be, That I can see through the flames
I am hypnotized as I fantasize, Forgetting lies and pain
But I can't go back

(refrain)
The ashes call my name

Pouring the fuel, fanning the flames
Breaking the habit and melting the chains
Embracing the fear, chasing the fight
The glow of the fire will light up the night
The bridges are burning, the heat's on my face
Making the past an unreachable place
Pouring the fuel, fanning the flames
I know, this is the point of no return

It's uncontrollable, Such a beautiful desire
There's something sinister about the way it hurts, When I watch it burn
(Higher and higher)
Because I can't go back

(refrain)

I won't turn around
I won't turn around
I won't turn around

(refrain)
This is the point of no return
This is the point of no return


Bien, maintenant mon avis sur cette saison complète, point par point :
L'histoire : toujours aussi prenante, pas une seule fois je n'ai voulu abandonner une mission ou zapper un épisode. Les acteurs jouent vraiment bien, je ne compte plus le nombre de fois où je leur réponds, en râlant, en rigolant, en soupirant, je ris à leurs blagues et regrette la disparition de nos coéquipiers. Bref, niveau motivation, on ne peut pas faire mieux. Au pire, j'étais heureuse de mener à bien mes missions, au mieux, j'avais grand hâte d'être au lendemain pour poursuivre. À quelques exceptions près, j'ai couru tous les jours!
La forme : Un petit coup de fatigue de temps en temps, il faut que j'apprenne à m'écouter, à manger davantage après un effort plus important que prévu, et tant pis pour le planning de repas, c'est certes très pratique de planifier ses menus pour organiser sa semaine et ses courses, en revanche ça manque de souplesse. Pas de courbatures, quelques crampes nocturnes, je devrais m'étirer davantage...
Le moral : AU TOP! Au départ c'est simplement la satisfaction d'avoir tenu une mission, quelques kilomètres, puis le bien-être de s'être bien fatigué, la bonne fatigue qui fait bien dormir, pas l'épuisement, ni le surmenage. Ensuite c'est le plaisir de renouveler ce sentiment jour après jour, je dors mieux, je me lève avec la pêche, je me couche contente de ma journée.
Les performances : c'est sans doute tôt pour parler de performances, un mois permet de progresser, pas de réaliser des performances... pour autant les résultats sont là. La première mission, je courais à 7"14' de moyenne, la seconde mission, à 7"01', la troisième à 6"14'... pour finir autour de 5"48, et même 5"33' lors d'un "exploit" personnel! Loin des temps des pros, certes, mais ça n'est pas mon objectif. À la base je veux simplement instaurer une routine pour me bouger régulièrement, progresser tranquillement à mon rythme, où je veux et quand je le veux, ce qui n'est pas aisé à mettre en place avec un coach.
Le coût : 3€19 par mois... et j'ai pris un an, à 21€99 (soit 1€83 par mois du coup). Vous pouvez aussi utiliser l'application gratuitement, vous ne pourrez pas faire progresser l'histoire jour après jour (tous les 5 jours seulement, mais entre ces 5 jours vous avez d'autres missions disponibles) et vous allez manquer quelques fonctionnalités, comme vos statistiques. Ça c'est pour l'application, mais j'ai réinvesti dans une paire de chaussures (je suis passée des Mizuno Wave Rider 18 aux Mizuno Wave Rider 18 Osaka... seule la couleur change hahaha!), j'ai acheté un coupe-vent imperméable ajusté correctement, un collant et un t-shirt à manches longues qui tiennent chaud mais évacuent la transpiration... pour un total de 150€ on va dire (dont 100€ juste pour les baskets, mais elles sont trop bien et trop belles x_x ).

Et le meilleur pour la fin
Le cercle vertueux : késaco? C'est un ensemble de cause à effet qui améliore le système entier, l'inverse du cercle vicieux.
Ça commence par courir, un jour tu te rends compte que tu te sens lourd, tu es moins dynamique, tu fais vite le lien avec ce que tu as mangé, alors tu fais un peu plus attention, et ton hygiène alimentaire s'améliore. Au bout d'un certain temps, avec une bonne suée au quotidien et une meilleure nutrition, ta peau a meilleure mine, du coup tu as envie d'en prendre mieux soin, et en fait, tes cheveux aussi ont une plus belle allure, ils regraissent moins vite, ont moins de pellicules (je vous parlerai de ce miracle bientôt). Tu remarques aussi que tu as le cuissot plus ferme... par contre le popotin... alors tu cours un kilomètre de moins (ou pas) mais derrière tu fais des exos ciblés pour les fessiers. Un jour dans le miroir, tu te dis que tes quadriceps se dessinent bien, trop cool! Par contre tes bras... aller hop tu intègres de nouveaux exos pour le haut du corps.
Tout ça dans un ordre ou dans l'autre, mais le résultat est là : tu prends soin de toi et tu te sens mieux dans ton corps, tu apprécies l'image que tu renvoies aux gens, tu as plus d'assurance, c'est plus facile de t'ouvrir aux autres, tu fais des rencontres, tu crées plus d'opportunités, qu'elles soient mineures comme tester un bon resto ou majeures au boulot! Bref, tu découvres et vis plus.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Bavardage :